L'entreprise de désintAIXication
Supprime l'opinion fausse, tu supprimes le mal (Epictète)

Nous contacter par mail : contact@daixcryptage.com
Nous suivre sur facebook

Lorsque l'enfant paraît, le cercle de famille applaudit à grands cris (Tonton Victor)

La semaine vue par...


Bébé-Retti


Coucou, c'est moi, le baby-maire. "I'm the baby-maire in a baby world, life in plastic, is fantastic. You can brush my hair..."

Vous vous souvenez de la chanson des Barbies? C'était le bon temps. Je sais qu'il ne dure pas et qu'il faut en profiter. Alors comptez sur moi...

Je suis un bébé-maire mais j'ai déjà beaucoup appris de mon prédécesseur. Il avait fait sienne la technique des bolchéviques, du passé faisons table rase.

Quand le Grand est arrivé il n'a eu de cesse que de détruire tout ce que ses prédécesseurs avaient laissé. Il a dénigré les thermes Chevalley et les a laissés vendre. Il a cassé les anciens monuments, détruit l'image du quartier de la gare, il a rasé les arbres de la rue de Genève, vendu les ateliers municipaux, foutu le ch"ni aux anciens Thermes, bradé la Cité de l'Entreprise, massacré les bords du lac, détruit le quartier du petit port, réduit le beau camping à la portion congrue, laissé raser la plupart des villas historiques de la ville, supprimé les fêtes anciennes pour les remplacer par de la fureur et du bruit, fait disparaître la maternité, j'en passe et des pires?
A mon tour de jouer et de renier tout ce que le Grand a laissé comme trace. Tiens mon premier truc, ça va être de jeter à la ferraille ces affreuses pissotières géantes que j'avais pourtant fait mine d'apprécier douze ans plus tôt.

La mairie, c'est devenu ma crèche. Désormais, j'ai plein de nounous pour s'occuper de moi. J'aime bien les nounous. Je vais remplacer avantageusement l'heure du thé par l'heure de la tétée. D'abord tout le monde sait que je n'aime pas le thé. Entre deux biberons (oui, oui, je biberonne pas mal, c'est connu) j'ai décidé de remettre à jamais ce que je ne pourrais pas faire demain. Les grands chantiers de l'autre, je m'en fiche comme de ma première couche culotte. C'est moi qui décide maintenant, na! On va s'amuser.
J'ai déjà trouvé un truc pour cela, il s'appelle Nao. C'est un petit robot. Je me suis fait photographier avec dans mon petit journal dauphiné à moi qui m'aime beaucoup.
 


Ce robot, il y avait déjà le même dans des émissions télé d'il y a quinze ans; tu parles d'une modernité mais mes vieux (mes électeurs ndlr) eux ils n'y voient que du feu.

Un robot, tu parles d'une trouvaille. J'ai déjà les mêmes au conseil municipal. On les programme et ils répètent docilement ce qu'on leur a appris. Aucune originalité. Mais maintenant mes robots du conseil ils ont intérêt à se tenir peinard sinon demain, hop, je les remplace par des Nao et personne ne verra la différence. Sauf que ça ne coûtera plus rien en indemnités. Et, hop, tout pour moi. J'ai déjà tout compris.

Mozart était un enfant prodige de la musique. Eh bien moi, je suis le Mozart de la politique aixoise.
Comme pour Mozart, un jour on dira de moi: "Le silence qui suit une déclaration de Bébé-Retti, c'est encore du vide".
J'espère que vous n'avez pas le vertige, car du vide, vous allez en être servis.
Allez, remettez m'en une couche.

Dur, dur d'être un Bébé Retti !



L'enfant gâté de la politique ?

Ecce puer homo

C'était bien lui !


Il n'y a eu que des gagnants à notre grand concours "le reconnaissez-vous". Apparemment c'était vraiment trop facile. Tous ceux qui ont répondu ont très vite reconnu "la bonne bouille et le sourire moqueur" (l'un des commentaires les plus flatteurs) du nouveau grand maire d'Aix-les-Bains, Renaud Beretti himself.

NB: Les auteurs des commentaires comprendront aisément pourquoi leurs messages n'ont pas été mis en ligne.

Quant à la question subsidiaire (d'où provenait cette photo) elle est restée sans réponse valable (même si l'imagination était au pouvoir dans les propositions des lecteurs).

En fait, quoi que d'aucuns aient pu en penser, jamais nous ne nous serions permis de publier une photo aussi personnelle si elle avait été volée ou détournée de son objectif initial. Si nous avons mis cette photo en ligne c'est bien et uniquement parce que le personnage ainsi représenté l'a voulu.

Cette photo du Bébé-Retti, c'est le nouveau maire d'Aix-les-Bains himself qui l'a mise en ligne sur un site entièrement dédié à son auto adulation. En voici d'ailleurs une copie du lien 
Renaud Beretti (@renaud.beretti) | Instagram photos, videos, highlights and stories qui permet d'y accéder. Rien que de très officiel et public. (NB: au cas où ce lien deviendrait non valide, nous avons fait des copies)

Sur plusieurs pages de ce site, on peut ainsi contempler le Beretti dans des situations diverses, souvent avec son écharpe tricolore, mais également dans des postures granguignolesques.

On y voit, entre autres, Beretti et le député Lassalle dans un concours de grimaces


Ou encore Beretti et un lama dans un concours de bisous.

Pour les amoureux du sport, on s'arrêtera sur des photos de Beretti courant après un ballon sur un stade, le même avec son nom floqué dans le dos de son maillot, ou encore en train de faire un drop, forcément magistral, devant des gamins ébahis


On pourra également admirer un Beretti se prenant pour Alphonse de Lamartine en train de contempler le lac, le même en Penseur de Rodin, ou encore le Renaud reprenant le rôle de Michel Blanc dans "le bronzé fait du ski".


Bref une série d'images propre à laisser pantois plus d'un électeur.

Avec cette question lancinante: pourquoi un type de 50 ans qui adore se montrer en permanence dans son exercice du pouvoir, avec sa belle écharpe tricolore, a-t-il éprouvé le besoin de mettre en exergue de cette page hallucinante une photo de lui en gros bébé rieur.



C'est grave, docteur?



L'inconnu(e) de la semaine...?

Mais qui est-ce donc ?

Dur, dur, d'être un bébé, comme le chantait Jordy!       

Le concours est ouvert:


Reconnaissez-vous cette aimable figure?
Question subsidiaire: où peut-on voir cette photo?




L'humeur du 16 décembre

Quand on pense que, lui,

IL AVAIT LA SOLUTION !

En se promenant sur facebook on découvre parfois des pages intéressantes. Telle celle-ci où un citoyen presque lambda explique comment mettre fin à la "malédiction française", celle qui empêche de bien gérer le pays.
En une quarantaine de lignes ce génie énumère les mesures que tout gouvernement, depuis 30 ans, aurait dû prendre. Mesures grâces auxquelles il n'y aurait pas de gilets jaunes dans les rues, pas de déficit budgétaire, pas d'endettement qui donne le vertige.

Quand on lit cela, on se dit que c'est quand même bien dommage qu'un homme de cette trempe n'ait jamais pu se faire entendre des gens de pouvoir, faute d'avoir pu les approcher. Quel dommage qu'un tel sens de l'intérêt public n'ait jamais pu s'exprimer. Quel dommage que ce génie n'ait jamais pu se faire élire parlementaire pour jouer un rôle important dans la majorité gouvernementale. Ou bien devenir conseiller d'un premier ministre, voire tout simplement être trésorier du parti présidentiel. Oui, quel dommage!
Le Marcheur solitaire

PS: Un lecteur attentif me signale que l'auteur de la page facebook évoquée supra serait un certain Dominique Dord.
C'est sans doute un homonyme au turlupin qui a été député pendant vingt ans, qui a été conseiller du premier ministre Raffarin pendant trois ans ou encore trésorier de l'UMP sarkozyste pendant deux ans.

C'est forcément un homonyme, sinon...
Sinon, euh... Il reste des places à Bassens?

L.M.S.

Les derniers commentaires